Quels sont les droits des migrants en France ?

L’État français engage une meilleure politique au profit des migrants sur son territoire. Leurs droits varient en fonction du statut de chaque bénéficiaire. Découvrez les précisions ci-dessous.

Les minima sociaux

Avant tout, il faut noter qu'aucune prestation des minima sociaux n’est proposée aux clandestins. Seuls les demandeurs d’asile ainsi que les étrangers réguliers peuvent avoir droit à un certain nombre d’avantages liés aux minima sociaux.

Les demandeurs d’asile

Ces personnes peuvent avoir droit à une Allocation de Demandeur d’Asile (ADA) durant la période de traitement de leur dossier. L’ADA est de 207 euros par mois. Le versement de la présente allocation prend fin au terme de la procédure de demande d’asile. Il faut par ailleurs noter que cette allocation peut être suspendue de manière anticipée en cas de fraude. Il peut aussi s’agir d’un cas de manquement à la loi de la part du demandeur d’asile.

Les étrangers réguliers

À l’âge de 25 ans, les étrangers réguliers peuvent solliciter le Revenu de Solidarité Active (RSA). Ce dernier est de 551 euros par mois et peut être cumulé avec plusieurs autres aides. Il y a l’allocation de solidarité aux personnes âgées que la France propose aux étrangers de plus de 65 ans. Le montant de cette allocation est d’environ 868 euros par mois.

La protection santé

Ce droit est proposé aux clandestins, aux demandeurs d’asile et aux étrangers réguliers.

Les clandestins

Ceux-ci bénéficient gratuitement des principaux soins médicaux au titre de l’aide médicale d’État (AME). Cette aide est proposée aux immigrés qui vivent en France depuis trois mois. À ce jour, environ 300 000 clandestins bénéficient de ce service, car l’État français considère l’AME comme étant à vocation humanitaire.

Les demandeurs d’asile

Il existe la Protection Universelle Maladie gratuitement proposée aux demandeurs d’asile par les agents de la Sécurité Sociale. Les demandeurs d’asile ont, en outre, un accès gratuit à la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire.

Les étrangers réguliers

Avec ou sans emploi, un étranger régulier qui vit en France est en mesure de bénéficier de la protection maladie universelle (PUMA). Cela prend en charge la part que la Sécurité Sociale rembourse. Après 3 mois en France, ces étrangers peuvent également bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire. Il est possible que les revenus des étrangers réguliers se situent au-dessus du plafond de la CMU complémentaire. Dans ce cas, ils peuvent avoir droit à une aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS).

Les migrants résidents en France peuvent aussi bénéficier de plusieurs autres avantages. Il s’agit de :

Ces droits sont proposés aux clandestins, aux demandeurs d’asile et étrangers réguliers.